La diététique du dialysé

Les protéines :

On trouve des protéines dans la viande, le poisson, l’oeuf, le lait, les produits laitiers et les légumineuses (soja, lentilles, pois cassés…)
La quantité de protéines recommandée varie entre 1g et 1,3g / kg de poids et par jour, suivant le type de dialyse pratiquée (hémodialyse ou péritonéale).

Les lipides :

Les recommandations nutritionnelles sont identiques à la population normale, soit 30% des apports d’énergie.

L’eau :

Il est important de contrôler chaque jour sont poids pour éviter de stocker du liquide entre deux séances de dialyse. Il est recommandé d’éviter les boissons sucrées qui augmentent la sensation de soif. Il s’agit également de tenir compte du fait qu’une majorité d’aliments contient également de l’eau, notamment les fruits et légumes.

Le sel :

Il est recommandé de réduire ses apports en sodium et notamment d’éviter les plats préparés du commerce qui contiennent souvent beaucoup de sel.
Petite astuce : privilégiez des épices et aromates pour donner de la saveur à vos plats, et éviter ainsi de rajouter du sel.
Certains aliments riches en sodium sont également à éviter : charcuterie, fromages fermentés, poissons fumés, fruits de mer, pain, eaux minérales bicarbonatées, moutarde, ketchup…

Le potassium :

Si vous voulez inclure quelques légumes à tubercules riches en potassium (pommes de terre par exemple) prenez soin de les faire bouillir deux fois. Cette technique aide à éliminer du légume une partie de son potassium.

Le phosphore / le calcium et la vitamine D :

Les aliments riches en calcium et vitamine D sont aussi riches en phosphore. Il est donc nécessaire de supplémenter son alimentation par des médicaments ou compléments contenant du calcium et de la vitamine D.